Passer au contenu principal (appuyez sur Entrée)

WhiteWall, partenaire de Circulation(s)

Une 12ème édition très attendue

Avec une sélection exigeante et un programme audacieux, Circulation(s) organisé par le collectif Fetart, a réussi à s'imposer comme un des événements majeurs de la scène photographique en Europe. Mêlant expositions, workshops, lectures de portfolios et rencontres avec les artistes dans un même lieu artistique en vogue en plein coeur de Paris, Circulation(s) a la singularité de proposer un programme à la fois varié, novateur et de qualité, qui s'adresse à tous les passionné.es de photographie et bien au delà. Avide de faire découvrir de jeunes talents et de révéler les nouvelles tendances, le comité artistique de Circulation(s) composée de 10 curatrices professionnelles, reçoit chaque année après appel à projets plus de 1000 candidatures d'artistes internationaux désireux de présenter leur travaux, et qui sont passées soigneusement en revue par le jury pour ne retenir finalement qu'une trentaine d'artistes par édition. Un dialogue croisé autour de la réalisation d'une exposition aura lieu entre Clara Chalou, curatrice de l'exposition, et un expert WhiteWall lors du week-end professionnel qui aura lieu le 09/04/2022. Participation sur inscription.

Retrouvez toutes les informations dans le programme de Circulation(s).

Circulation(s) - Festival de la jeune photographie européenne

Video Image

L'Arménie à l'honneur à Circulation(s)

Chaque année, le festival met à l'honneur un pays à travers ses artistes montants. Pour l'édition 2022, c'est l'Arménie qui sera représentée par quatre jeunes artistes, un pays où il est particulièrement difficile de vivre de la photographie, mais où elle reste néanmoins un medium essentiel pour témoigner du présent comme du passé.

Ce petit pays européen "enclavé" entre la Turquie à l'ouest et l'Azerbaidjan à l'est - comme le décrit Vaghinak Ghazaryan, un des photographes présenté, a connu au cours de son histoire et à plusieurs reprises des événements dramatiques. Des drames, notamment la guerre dans le Haut-Karabagh, dont témoignent deux séries du focus, l'une "Confused Space" présentant une documentation sur les traces laissées par la guerre et le deuil des familles que le photographe a accompagnées pendant de longs mois au cours de son travail. Areg Balayan lui aussi met en lumière les souffrances et les pertes causées par la guerre, mais comme le titre de la série l'indique, le photographe cherche toujours la lumière dans ce qu'il y a de plus dramatique. Enfin, deux autres séries présentent des perspectives plus personnelles - tout en se faisant l'écho des questionnements et désarrois qui traversent la société arménienne aujourd'hui, notamment à travers une série colorée de Karén Khachaturov mettant en scène la dépression "Self-destruction", ainsi qu'une série de Sona Mnatsakanyan "Notes from Vanazdor"dressant à travers un ensemble de notes et de photos, le portrait de différents individus dans une ville arménienne délaissée.

woman drinking off a oversized drinking cup labeled "HOPE" with a drinking straw - photo by Karén Khachaturov.
Karén Khachaturov, Self Destruction

Karén Khachaturov est un photographe et cinéaste arménien né en 1992. À travers une esthétique surréaliste et hautement dramatique, il crée des scènes parfois incompréhensibles pour illustrer l'absurdité du monde. Son travail a été exposé en Arménie et à l'international (Tbilissi, Tel Aviv, Pékin, Shenzhen, Toronto, Sydney, New York).

silk like fabric with debris on it - photo by Vaghinak Ghazaryan.
Vaghinak Ghazaryan, Confused space

Vaghinak Ghazaryan est né en 1974 à Erevan, en Arménie. Il est diplômé de l'Académie de la télévision et de la radio, puis de l'Association nationale des critiques d'art (AICA Armenia). Sa photo "Soldat au repos" a reçu le troisième prix pour "Questions contemporaines" dans la catégorie "Singles" du concours photo World Press 2021 et la troisième place également dans la catégorie "Singles" du prix photographique Lens Culture "Home 21".

Cargo vehicle with a shed on the trailer driving on a foggy road - photo by Areg Balayan.
Areg Balayan, A la recherche de la lumière perdue

Areg Balayan est né à Erevan en Arménie en 1980 et a étudié les arts graphiques à l'Institut des arts d'Igityan. Il a commencé sa carrière de photographe indépendant en 2005, après avoir servi deux ans dans l'armée. Directeur du bureau PAN Photo dans le Haut-Karabakh, il collabore régulièrement avec des institutions internationales telles que l'ONU, l'UNIDO ou l'YMCA. En 2020, Areg Balayan a documenté le conflit dans la région de Tavush et la guerre de 44 jours dans le Haut-Karabakh.

portrait of a woman sitting with her dog on her bed holding her mobile phone in her hand - photo by Sona Mnatsakanyan.
Sona Mnatsakanyan, Notes from Vanadzor

Sona Mnatsakanyan est née en 1999 à Erevan, en Arménie. Après avoir étudié la réalisation de films à l'Institut d'État du théâtre et de la cinématographie d'Erevan de 2016 à 2019, elle suit désormais un programme de photographie en ligne au Fotografiska de Saint-Pétersbourg. Elle a travaillé dans les domaines de la photographie et de la cinématographie. Elle a reçu notamment le prix de la Fondation Boghossian au Liban, dans la catégorie "art" en 2019.

Photos de l'exposition produites par WhiteWall

En tant que partenaire du festival Circulation(s), WhiteWall a produit l'intégralité des oeuvres de l'exposition consacrée à la scène artistique arménienne.

L'image à droite montre la réalisation de l'encadrement (caisse américaine) dans notre atelier d'une photographie d'Areg Balayan contrecollée sur Alu Dibond.

photo of the exhibition as a floater frame in the production.
Self-destruction sur Hahnemühle

La série Self-destruction de Karén Khachaturov a été imprimée en majeure partie sur papier Fine Art Hahnemühle Photo Rag, ce papier faisant ressortir idéalement les tons pastels des photographies. Des notes écrites par l'artistes lui-même ont été ajoutées à côté de chacune des photos.

Confused Space présentée sous Plexi mat

Les photographies de la série "Confused Space" présentant les traces de la guerre ont été tirées sur papier Fuji Crystal DP II, puis contrecollées sous plexi mat et enfin encadrées par un cadre en bois en chêne noir. La profondeur du verre acrylique mat fait idéalement ressortir la profondeur des photographies. Le cadre sombre accentue par ailleurs l'intensité de ce témoignage.

"Notes from Vanadzor" sur Alu Dibond

"Notes from Vanadzor" est une série mêlant photos, collages et notes. Cette série a été tirée en grande partie sur papier photo puis contrecollée sur Alu Dibond. Les trois photographies illustrant les carnets de notes des protagonistes ont été contrecollées sur Plexi mat puis encadrées avec un cadre slimline doré.

"A la recherche de la lumière perdue" sur Alu Dibond

Les photographies de la série "A la recherche de la lumière perdue" ont été également tirées sur papier photo puis contrecollées sur Alu Dibond mat et enfin encadrées dans une caisse américaine.

close up of a photo of the exhibition as an acrylic print in a golden slimline case.
close up of a photo of the exhibition as a hahnemühle fine art print.
close up of a photo of the exhibition as an acrylic print in a solid wood gallery frame.
close up of a photo of the exhibition as a hahnemühle fine art print.
Festival Circulation(s) 2022

Entretien avec les curatrices de l'exposition

En savoir plus